המכללה האקדמית נתניה

צור קשר

Rébecca D: On peut faire carrière en Israël sans psychométriques !

On dit souvent que les psychométriques sont indispensables pour réussir en Israël. Il est pourtant de grandes écoles israéliennes qui permettent d’obtenir des B.A. reconnus à l’échelon national et international, sans passer par la case psycho.

Rébecca, passionnée de banque et finance, nous raconte comment elle a pu matérialiser son ambition d’intégrer le secteur bancaire en Israël grâce au cursus Banque et Finance du Netanya Academic College. Sans psychométrique mais avec beaucoup de fougue !

 Rébecca-D

Présente nous le Netanya Académique Collège, pour ceux qui ne connaissent pas encore

Alors comment te dire … Le NAC c’est vraiment le campus à l’américaine tant pour le cadre, les profs, que les cours… Pour chaque cursus les conditions d’admissions sont différentes.

En ce qui me concerne, pour intégrer le BA de banque et finance qui m’intéressait, il fallait avoir un bon bac en math ou une bonne note en maths aux psychométriques, au choix ainsi qu’un niveau d’hébreu minimum. Ayant eu une bonne note au bac en Maths, j’ai été acceptée en 1ere année sans avoir à passer les psychométriques !

Le BA de banque et finance du Collège Académique de Netanya est un diplôme reconnu à l’international en tant que bac +3. C’est d’ailleurs grâce à cette reconnaissance internationale que j’ai été acceptée en Master 1 de Finance à la Sorbonne à Paris après l’obtention de mon BA.

Qu’est ce qui t’a incité à opter pour un cursus universitaire au NAC ?

Apres mon année Massa, je voulais entreprendre des études de finances. Je me suis intéressée particulièrement au Netanya Académique College non seulement pour son cadre agréable mais surtout pour la renommée des études de Banque et Finance, reconnues dans tout Israël.

Nous avons droit aux meilleurs professeurs du secteur bancaire et le suivi est extrêmement sérieux. L’avantage c’est que nous sommes encadrés : nous sommes environs 90 par classe (ce qui est peu par rapport aux universités) et les français ont le droit à des cours de soutien particuliers.

Peut-on faire carrière en Israël sans passer les sacro saints psychométriques ???

Evidemment ! Preuve à l’appui : ce BA de Banque et Finance m’a permis de poursuivre un Master d’économie de la finance à la Sorbonne à Paris !

Et après mon année de master en France, ayant le mal du pays, je suis revenue en Israël, bien décidée à mettre les pieds dans le monde du travail. J’ai rapidement été recrutée dans le secteur bancaire israélien en tant que gestionnaire de compte dans la prestigieuse banque Mizrahi Tefahot de Tel Aviv.

L’expérience de la banque m’a beaucoup apporté en tant que jeune Franco –Israélienne. D’autant que la maitrise de la langue française constitue un avantage significatif dans le secteur.

Sinon, quels sont les points forts du NAC ?

Les 3 points forts du NAC, pour moi :
– L’encadrement, beaucoup plus intense que dans une université.
– La qualité des professeurs
– Le cadre merveilleux du campus.

Qualité des cours, ambiance et conditions de travail… NAC une grande école à la française ?

Totalement !

Les enseignants sont tous des Docteurs ou des pontes dans leur domaine donc forcément les cours sont au niveau des Maitres…..

De plus, tant les français que les israéliens du NAC bénéficient du suivi très particulier de l’encadrement d’une Mihalala , d’une grande école. Il se manifeste par les cours de soutien et a disponibilité des profs pour répondre à toutes nos questions.

Comment le diplôme du NAC a facilité ton accès à la vie professionnelle en Israël ?

Rébecca-D2-224x300

Il faut dire que la réputation de la filière Banque et Finance du NAC est vraiment reconnue dans le monde de la banque et de la finance en Israël !

Lors de mon entretien à la banque Mizrahi, ils ont noté mes capacités supplémentaires à connaitre le milieu de la banque avant même d’y avoir travaillé. Tout simplement grâce à la pertinence des matières apprises lors de notre licence. (Fondements banque, statistiques, maths, compta, éco… )

De façon plus générale comment a-t-il contribué à ton intégration à la société israélienne ?

Le plus important dans une Alyah réussie, c’est vraiment une bonne intégration !

Grace à mes années d’études au Netanya Académique College je peux évidemment dire que mon hébreu s’est totalement amélioré. J’ai appris énormément de vocabulaire dans le domaine de la banque et la finance et je me suis liée d’amitié avec des israéliens qui ont su m’aider à tout moment (prise de notes, révisions…)

Le volontariat est également un point important à souligner. En effet, afin de pouvoir payer mes années d’étude, je pouvais bénéficier de bourses en contrepartie de volontariat. J’ai donc été bénévole dans les ambulances de MAGUEN DAVID ADOM pendant 2 ans. Puis j’ai été animatrice dans un centre pour jeunes en difficulté.
Tous ces moments de partages m’ont appris la belle mentalité israélienne de l’entraide, contre toute attente.

En résumé, pourquoi entamer ses études au NAC plutôt que dans une autre fac israélienne ?

Tout simplement parce que décider d’intégrer le NAC, c’est optimiser ses chances de réussite professionnelle !

Aussi, il est fondamental de ce sentir chez toi, même quand tu es loin de tes parents. Au NAC tu te crées vite les repères qui t’aident à t’intégrer.

Beatzlaha !

digital marketing by ATOMI
09-3720048
השאר פרטים